Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 16:33

 

Ce blog a déménagé...

Vous pouvez désormais en poursuivre la lecture ici :

 

GRANDS RÊVES 2

(cliquer)

.

 

Voici les nouveaux rêves et les nouveaux articles

publiés sur "De Grands Rêves à partager 2" depuis mars 2015 :

 

Rêve 31 : Le temps s'inverse

La langue des oiseaux (1)

Rêve 32 : Un seul mot

Visages du féminin sacré

La Féminité réelle (1)

La Féminité réelle (2)

Isis, la guérisseuse

Cycles du temps et transformation de l'être

Les rêves et l'Egypte (1)

Le temps déployé

Les rêves et l'Egypte (2)

Ô temps, recule ton vol...!

Alchimie et élixir de jouvence

Isis, Osiris et les alchimistes

La langue des oiseaux (2)

D'autres façons d'aborder les rêves (1)

D'autres façons d'aborder les rêves (2)

Pause sourire (1)

Pause sourire (2)

QUI rêve ?

Rêves prémonitoires et synchronicité

Rêves prémonitoires (2) : Le cas troublant du Titanic

Rêves prémonitoires (3) : De la nature du temps

Rêves prémonitoires  positifs (4)

Rêves de vocation

Les rêves et les écrivains

Rêve 33 : Le vieux sage dans le décor tout en or

Symbolique du nombre 7

Rêve 34 : Le voile doré

Solitude

Rêves et expérience religieuse

L'expérience du divin

Le grand danger et le salut

Rêve de Jung : La petite flamme

La solution est à l'intérieur

Grand rêve : Libération

Le symbole du cheval

L'Avenir qui nous tire...

Le rêve selon Jung : un point de vue finaliste

Les rêves et l'avenir

La fonction prospective du rêve et ses limites

Pas de voie sûre

Rêve : "Le gouffre sous la maison"

Interprétation du rêve par l'auteure

L'eau, un symbole lié au Féminin

Symbolisme des gouffres, grottes et cavernes

Interprétation presonnelle du rêve de Marthe

L'âme profonde des femmes

La petite grand-mère et l'archétype de la Femme Sage

Rêve : "Ma vie, mon destin"

Rêve 35 : Préhistoire, guerre et feu

Le symbole du crocodile

L'eau et le feu

Le rêve, une machine naturelle à voyager dans le temps

Rêves 36 et 37 : Retour vers le passé

Conférence sur l'univers, l'espace, le temps, la synchronicité

Le rêve, une expérience quantique ?

Du futur vers le présent

Autres mondes

Voyage du chaman

Autres dimensions

Les multiples dimensions du monde onirique

Unité du Réel

Psyché-univers

Question

Mensonge ?

L'expérience du Livre Rouge

Du fond de l'abîme jaillit la lumière

Grand rêve : le chemin initiatique

Interprétation du rêve par l'auteur

Initiation

Cultures du rêve

Au commencement était le rêve

Miraculeux

Deux rêves...dimensionnels

Cage invisible

De la vie après la mort

Visions de Jung

Corps subtil

La queue du lion

Approche d'un monde psychophysique

Ascenseur des rêves

Beaucoup de sortes de rêves

L'inconscient supérieur

Evolution de la conscience au-delà du mental

Rêve éveillé : Les frontières du mystère

Autres questions

L'échelle des chamanes

Le symbole de la spirale (1)

Le symbole de la spirale (2)

Question pas si facile...:-)

Le symbole de la spirale (3)

Le symbole de la spirale (4)

La spirale, le Féminin, le Masculin, le Yin et le Yang

Spirale et individuation

Interprétation du rêve : "Les frontières du mystère"

La personnalité entière de l'Homme

Le tube noir et la lumière blanche

Le tunnel obscur dans la lumière infinie

Rêve de la nuit de Noël

Rêves entourant la naissance de Jésus

Les rêves et la Bible (1) : l'Ancien Testament

Les rêves et la Bible (2) : Le nouveau Testament

La répression du rêve au cours des siècles

Le premier rêve de l'année 

.

Cliquer sur le titre

pour accéder à l'article correspondant

.

 

 

 

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 15:35

 

Amis rêveurs,

je viens de recevoir le message suivant

(que je vous transmets dans son intégralité) :


Bonjour, 

Je vous envoie un "grand rêve", un songe en fait. Il était très court, mais extrêmement net.

Il a donné des répercussions très concrètes qui se développent encore aujourd'hui et de plus en plus.

Il date du 4 octobre 1984, à Paris.

Le voici : je ne voyais rien d'autre qu'une date,

le 8 juillet, extrêmement lumineuse ;

en arrière-plan se tenait une autre date, le 2 juillet,

mais elle était discrète et pratiquement terne.

En même temps, une puissante impulsion me disait

que quelque chose devait sortir de là

et aurait une dimension "cosmique.


Par la suite, je cherchais ce que pouvait signifier cette date. Je mis du temps, plusieurs années.

Un jour, je me rendis compte que le 8 juillet est la co-date du 6 janvier.

Connaissant le symbolisme du 6 janvier et de la Fête des Rois (12 jours après Noël, Noeos Helios, "Nouveau Soleil", la Fête des Rois célèbre le début du retour de la lumière (dans l'hémisphère Nord) et les 12 jours résument les 12 mois de l'année. La galette des Rois étant une image de l'année dont on va absorber les forces en la partageant et en la mangeant.

En symétrique, la co-date du 8 juillet, 14 jours après la St-Jean d'été (14, chiffre lunaire), scande le retour de la nuit qui est l'écrin naturel des rêves.

A ce moment là, j'ai compris de façon fulgurante que  la nuit du 7 au 8 juillet était une date

 pour célébrer une "fête des rêves, des reines et de la nuit".

 

fête rêves 2012

 

Depuis lors, cette fête existe et se répand.

Quant à la date en retrait, le 2 juillet, c'est le moment pour commencer une période d'incubation qui mène au rêve du 8 juillet.

Un site existe, qui donne des détails à différents niveaux et qui sert de carrefour pour tous les rêveurs de la Fête des Rêves, lesquels se réunissent éventuellement ici ou là et partagent leurs rêves, en dégustant les Croissants des Reines le 8 au matin : www.fetedesreves.com 

Bien à vous,

Marin de Charette

 

 

Fêter les rêves, l'initiative me paraît bien sympathique...!

Alors, si vous faites un rêve ce soir

(eh oui, c'est déjà le 7 juillet),

vous pouvez le déposer sur le site en question

(ou ici, et je transmettrai).

La Licorne


 

FeteDesReves2014

 

Voir aussi ici

(Association Oniros)

.

Et puis je profite de cette occasion pour vous signaler deux excellents sites

qui traitent de l'univers des rêves :


La voie du rêve

et

Carnets de rêves

. 

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 19:13

                                  ailes du désir    

 

Les anges ne sont pas

comme on voit dans la peinture

des serviteurs aux mains de femme

des messagers aux manières tendres

aux ailes sucrées...

.

Christian Bobin

"La vie passante"

.


L’ange pour moi, c’est celui qui m’accompagne,

mon conseiller secret pour être meilleur,

mon arrêt vivifiant, mon intuition géniale,

mon rendez-vous secret avec la conscience,

mon intime conviction immédiate sans aucune intelligence,

ce qui répond sans concession quand j’ai une vraie question.

.

"Dialoguer avec son ange,

une voie spirituelle occidentale"

.

 

                                     FRGOTARCREIMCAT022.jpg

 

Qui est l’ange pour moi ?

Il est celui qui me connaît mieux que je ne me connais moi-même.

Celui qui m’aime mieux que je ne m’aime.

Celui qui, sans relâche, me pousse vers ma grandeur avec une infinie patience

car il est le seul qui sache ce pour quoi je suis faite.

 

Il est ma partie divine et je suis sa partie humaine,

et un infini nous sépare que je n’aurai de cesse

de traverser jour après jour pour le rejoindre.

 

A chaque instant il est autre car je suis autre à chaque instant.

Exigeant, sans concession, tendre, gentiment moqueur,

grave, éperdument amoureux, brûlant de Vérité.

.

Patricia Montaud

"Dialoguer avec son ange"

.

 

.
Plusieurs religions connaissent la représentation de l'Ange.
Qu'il soit appelé "génie", "ange",
"maître intérieur", "guide" ou "guru",
il est l'être le plus proche de l'homme.
En fait, ce n'est pas sa représentation
dans telle ou telle religion qui importe.
L'essentiel est que sa force
soit capable de transformer l'homme en HOMME.
.
Gitta Mallasz
"Les  Dialogues tels que je les ai vécus"
.
Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 10:40

marol 1

 

J'écris "il rêve"...

et voilà que , tout à coup, hop !

le premier mot saute par-dessus le deuxième

et  ça devient... "réveil" !

.

D'après Jean-Claude Marol

(dessinateur humoristique, poète, auteur

conférencier, conteur)

.

marol dessin

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 15:16

obscurité

 

Une parcelle de nous-mêmes vit dans le temps présent,

une masse énorme et secrète tâtonne dans l’inconscience obscure.

 

Soulevés hors de l’inconscient et du subliminal,

Nous vivons dans la lumière incertaine du mental

Et nous efforçons de connaître et de maîtriser un monde ambigu

Dont le but et le sens sont cachés à notre regard.

 

Au-dessus de nous demeure un dieu supraconscient

Dissimulé dans le mystère de sa lumière.

 

Autour de nous s’étend une immensité d’ignorance

Eclairée par l’incertain rayon du mental humain…

 

Au-dessous de nous dort l’inconscient obscur et muet.

.

Sri Aurobindo

Extrait de "Savitri »

.

Sri Aurobindo

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 21:01

 

Les-Amerindiens

 

Vous avez remarqué que toute chose faite par un indien

est dans un cercle.

Nos tipis étaient ronds comme des nids d'oiseaux

et toujours disposés en cercle.

 

DSCF3866

 

Il en est ainsi parce que le pouvoir de l'univers agit selon des cercles

et que toute chose tend à être ronde.

Dans l'ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux,

tout notre pouvoir venait du cercle sacré de la nation,

et tant qu'il ne fut pas brisé, notre peuple  a prospéré.


 

Roue de médecine- Medicine wheel 

rouemedecine1

 

 

L'arbre florissant était le centre vivant du cercle

et le cercle des quatre quartiers le nourrissait.


L'Est donnait la paix et la lumière,

le Sud donnait la chaleur, l'Ouest donnait la pluie

et le Nord, par ses vents froids et puissants,

donnait force et endurance.

Cette connaissance nous vint  de l'outre-monde

avec notre religion.

 

roue-de-medecine-amer.jpg    

 

Tout ce que fait le pouvoir de l'Univers se fait dans un cercle.

Le Ciel est rond et j'ai entendu dire que la Terre est ronde comme une balle

et que toutes les étoiles le sont aussi.

Le vent, au sommet de sa fureur, tourbillonne.

 

nils-udo-nid.jpg    

 

Les oiseaux font leur nid en cercle

parce qu'ils ont la même religion que nous.

Le soleil s'élève et redescend dans un cercle,

la lune fait de même, et tous deux sont ronds.

 

roue 3D

 

roue-de-medecine-copie-1.jpg

 

Même les saisons forment un grand cercle dans leurs changements

et reviennent toujours là où elles étaient.

 

La vie de l'homme est dans un cercle de l'enfance jusqu'à l'enfance,

et ainsi en est-il pour chaque chose où l'énergie se meut. 

.

Black Elk, indien Oglala (Sioux)

"Pieds nus sur la terre sacrée"

.

amérindiens

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 17:59

 

Le Mandala est donc "une image de la  psyché",

utilisée pour consolider l’être intérieur,

ou pour favoriser la méditation en profondeur.

La contemplation d’un  mandala est censée inspirer la sérénité,

le sentiment que la vie a retrouvé  son sens et son ordre.

.

 C-G. Jung 

.

       etoile-a-six-branches       

 

paquerette-2.jpg

 

 tronc fendillé

 

mandala tournesol 

 

toile-d-ariagnee.jpg

 

planete-terre-et-lune.jpg

 

 aigrettes-de-pissenlit.jpg

 

iris oeil

 

On peut observer des mandalas partout...

et la nature nous offre généreusement les siens.

Mais le plus intéressant est bien sûr

de créer  - spontanément -

 ses "propres" mandalas...

reflets de sa propre psyché...et de son évolution.

.

Ce qui peut se faire sur une feuille de papier...

ou ailleurs !

.

jardin mandala

 

mandala--rond-feuilles.png

 

mandala sous-bois

 

 mandala-simon-beck.jpg

 

Sable-dessin-mandala

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 17:43

 

cercle compas

 

Le vrai centre d'un cercle est un point.

Or le point est sans dimension : c'est pourquoi il échappe tant à notre perception qu'à notre imagination. il n'appartient pas au monde physique car, dans ce monde, tout a une forme : tout est pourvu d'étendue, de dimension. 

Le point appartient à un plan situé par-delà notre monde : il est d'ordre métaphysique, au sens littéral du terme. Il est symbole d'unité, de totalité, de perfection. Dans pratiquement toutes les cultures, il est symbole de Dieu.

 

Le point contient toute chose, mais uniquement en puissance. Cercle et sphère prennent naissance en lui; ils sont l'un et l'autre une manifestation du point. Ce qui, dans le point, n'était qu'au stade de la potentialité a atteint dans le cercle et la sphère le développement formel.

 

ronds dans l'eau

 

Le cercle est un point pourvu de dimension, aussi existe-t-il grâce à son point central et se définit-il par rapport à lui, bien que ce dernier ne soit pas perceptible.

 

Le point et le cercle - Dieu et le monde - l'un et le multiple, le non-manifesté et le manifesté, le contenu et la forme, le métaphysique et le physique, sont autant de notions paires à signification similaire.

 

Pour mieux comprendre que le petit, le fragment contient déjà le tout, on pourrait comparer le point à une graine et le cercle à une plante entièrement formée.

 

cernes

 

Pour pouvoir saisir, connaître, la dimension est indispensable. Sans les formes visibles, nous ne pourrions saisir l'invisible. Sans le corps, nous ne pourrions prendre conscience de nos expériences. L'univers visible est l'instrument qui permet le contact avec la transcendance ;

 

Dieu se révèle dans le monde, disent les chrétiens, tandis que les bouddhistes disent : nirvana et prakriti sont une et même chose. (...) 

Cette identité de Dieu et du monde, de la réalité et de l'illusion recèle un grand mystère sur lequel nombre d'entre nous risquent de ne pas s'arrêter assez;

 

En fait, la compréhension juste de cette situation paradoxale peut nous garder de deux comportements extrêmes auxquels nous n'avons que trop tendance à céder : celui de nous perdre dans le monde des formes (dans la matérialité) et celui de chercher à le fuir parce que croyant que la spiritualité peut être trouvée en dehors du monde. Mais fuir le monde est en fait chose impossible, quand bien même il n'existerait que dans notre conscience.

 

Il nous faut  y recourir dans notre cheminement vers le centre, vers la délivrance.

 

Labyrinthe de la cathédrale de Chartres

labyrinthe chartres    

 

Recourir au monde , cela signifie y vivre, y travailler, réfléchir sur lui, jouer et danser avec lui ; cela signifie s'en servir comme d'un instrument capable de nous faire redécouvrir le point, le point où la multiplicité se résorbe et se confond avec l'Un.

 

La loi du monde est le mouvement, celle du centre l'immobilité.

La vie dans le monde est mouvement, activité, danse. Notre vie est une perpétuelle danse autour du milieu, du centre, une incessante circumbulation autour de l'Un invisible auquel nous devons l'existence, tout comme le cercle lui doit la sienne.

 

Nous vivons par le point central -bien qu'il ne nous soit pas perceptible - et aspirons à lui. Le cercle ne peut oublier son origine et nous, êtres humains, avons la nostalgie du Paradis. Quoique nous fassions, nous le faisons parce que étant à la recherche de notre centre, du centre.

 

 art et la mer roger dautais

 

Chacune de nos occupations recèle un désir de changement qui, à son tour, trahit l'insatisfaction qui est la nôtre par rapport à notre condition actuelle.

Aussi longtemps que l'homme vivra dans la dualité, il voudra faire et modifier, car dans le monde de la dualité, il n'y a pas de satisfactions durables.Seule l'arrivée au centre -l'accès au point- nous délivre et nous libère de l'insatisfaction.

 

Mais où chercher ce point ?

Nulle part puisqu'il est sans position; partout puisqu'il est le fondement de toute chose. Nous devons apprendre à écrire nos propres cercles, à réduire continuellement leur étendue, de sorte que notre vie tout entière finisse par évoluer autour du cercle, du point.

cible

 

Ce n'est pas un hasard si en grec ancien "pécher" signifie aussi "manquer la cible", c'est-à-dire le point central. Vivre hors du centre, c'est vivre en état de péché, puisqu'en état de séparation. Cette séparation, il convient de l'abolir; il convient de jeter un pont au-dessus du précipice. 

 

Trou_noir.jpg

 

La circumbulation autour de l'invisible centre est le modèle archétypal de la vie, de même que le modèle fondamental de la danse. Fondamentalement, la danse est un acte rituel; elle est imitation rituelle de la vie de l'homme. C'est pourquoi elle est également un moyen d'aboutir à l'expérience mystique.

 

Les derviches, par exemple, y recourent. parmi les rituels que nous connaissons bien pour le avoir ou pratiqués ou vu pratiquer, citons la procession ou la circumbulation autour de l'autel par le prêtre. l'une et l'autre sont fondées sur la même symbolique : la danse autour du centre.

 

derviches-tourneurs.jpg

 

A chaque instant, nous menons cette danse autour du centre, mais, généralement, à notre insu.

Il nous faut donc apprendre les lois la gouvernant afin de pouvoir les vivre consciemment jour après jour.

.

Thorwald Dethlefsen dans l'introduction du livre

"MANDALAS, comment retrouver le divin en soi"

 de Rüdiger Dahlke

 

 

 Jung-y-Mandala.jpg

Jung penché sur un mandala

.

 

Si nous étions déjà accomplis, il ne resterait en nous rien d'inconscient.

Les contenus inconscients sont donc des forces agissantes en vue de notre accomplissement en tant qu'êtres complets et conscients.

Les acquisitions à venir déterminent les lignes de force du développement de notre être total.

Ce sont des lignes de force suivant lesquelles notre être s'accomplit  tout naturellement, mais impérieusement.

Par orgueil, aveuglement, incompréhension ou légèreté, nous pouvons nous situer  hors de nos lignes de force propres, mais nous risquons d'être brisés.

On ne contrecarre pas sa nature impunément.

Une pierre ne peut jouer l'oiseau sans risquer d'être rompue, un oiseau ne peut mimer la pierre sans risquer d'en être paralysé.

 

Laurent Lachance "Les rêves ne mentent pas"

 


mandala-zodiaque-valentinus.jpg

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 15:19

 

mandala et bille

 

Mandalas : leur motif de base est l'intuition d'un centre de la personnalité, pour ainsi dire d'un point central à l'intérieur de l'âme, à quoi tout se rapporte, par lequel tout est ordonné, et qui représente en même temps une source d'énergie.

L'énergie du centre se manifeste dans le besoin contraignant, presque irrésistible, de devenir ce que l'on est à la manière dont tout organisme doit à tout prix parvenir, au moins approximativement, à la forme qui correspond à son être. »

CG Jung  "Psychologie et orientalisme"


      fleur d or

 

"Comme on le sait, l'inconscient produit au cours de la confrontation dialectique certaines représentations du but (...)

Il s'agit surtout de figures à caractère de mandala, c'est à dire du cercle et de la quaternité.

Ce sont là deux formes par lesquelles la représentation du but se trouve le plus fréquemment et le plus nettement caractérisée."

 

"L'expérience enseigne que le "cercle magique", le mandala, est l'antidote utilisée de toute antiquité dans les états d'esprit chaotiques."

 

"Le mandala est le symbole de l'individuation."

CG Jung "La réalité de l'âme" 

 

Le premier mandala dessiné par Jung :    

mandala-jung.jpg

 

"Mandala" est un mot sanskrit qui désigne un cercle.

Selon C-G Jung, les mandalas apparaissent dans la psyché

le plus souvent dans les situations de trouble,

de désorientation et de perplexité.

Le mandala est un schéma ordonnateur

qui vient se poser au-dessus du chaos psychique,

ce qui aide chaque contenu à trouver sa place.

Le mandala permet d’affronter le chaos en l’ordonnant.


Sa forme circulaire marque une limite, une protection.

Ainsi, on retrouve le cercle-mandala soit dans la "roue du soleil" préhistorique,

soit dans le cercle magique, soit dans le microcosme alchimique,

soit encore comme un symbole ordonnant et englobant la totalité psychique.

Le mandala est littéralement un cercle, bien que son dessin soit complexe

et souvent contenu dans une enceinte carrée.


mandala lumineux

 

Le mandala est à la fois

un résumé de la manifestation spatiale,

une image du monde,

en même temps que la représentation

et l’actualisation de puissances divines. 

C’est aussi une image psychagogique,

propre à conduire celui qui la contemple à l’illumination.

Carl Gustav Jung recourt à l’image du mandala

pour désigner une représentation symbolique de la psyché,

dont l’essence nous est inconnue.


Il a observé que ces images sont utilisées

pour consolider ou pour favoriser la méditation en profondeur.

La contemplation d’un mandala est censée inspirer la sérénité,

le sentiment que la vie a retrouvé son sens et son ordre.

Comme le mandala décrit et symbolise la totalité psychique,

la protège, la défend contre l’extérieur

et cherche à concilier les oppositions intérieures,

il constitue aussi un véritable symbole de l’individuation.

L’individuation est le processus par lequel, selon Carl Gustav Jung,

un être devient un "un-dividu" psychologique,

c’est-à-dire une unité autonome et indivisible, une totalité.

.

mandala -livre-rouge-page-105

Mandala dessiné par Jung - page 105 du "Livre rouge"

Explications détaillées à propos de ce dernier mandala :

ICI

.

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 22:35

Un peu d'Histoire :

 

le-songe-de-poliphile.jpeg

      Le songe de Poliphile

 

Les rêves ont toujours passionné, ou effrayé les hommes.

 

Dans l'antiquité, par exemple, à l'heure de livrer bataille, une armée sans oniromancien - interprète des songes - se serait sentie aussi dépourvue qu'une armée d'aujourd'hui privée de radio.

 

A l'époque, le rêve servait de guide quotidien dans tous les actes de la vie : c'est grâce aux songes que les dieux et les génies transmettaient des messages aux hommes.

 

Toutefois à une certaine époque de la Rome Antique, il pouvait être dangereux pour un particulier, de trop raconter ses rêves.

En effet, il existait des fonctionnaires publics chargés d'espionner les bavards et de contrôler qu'aucun rêve ne puisse être un sinistre présage pour l'empereur, et, éventuellement, pousser le rêveur à commettre un attentat.

 

bucher.jpg 

Tout comme en Espagne au temps de l'inquisition, où l'interprétation des rêves valait quelquefois le bûcher.

 

En France, une loi, qui ne fut abrogée qu'en 1873 permettait d'infliger des amendes à toux ceux qui se targuaient de posséder la clef des songes et en faisaient ouvertement commerce...

 

Cle_des_songes_jeu_P.gif 

 

Repost 0
Published by La Licorne - dans Articles divers
commenter cet article