Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 12:01

Saint-Aubert-et-l-archange.jpg

 

Aubert, originaire de Genêts, était évêque d'Avranches

lorsque, selon la tradition, l'archange Saint Michel lui-même

serait venu lui faire en songe la demande

de fonder un lieu de culte sur le Mont Tombe.

 

LeMontSaint-Michel-Mont-Tombe

 

Ce n'était pas un lieu commode que cette pointe rocheuse

à peine rattachée au continent,

couverte de broussailles et seulement habitée,

outre les bêtes sauvages, par quelques ermites.

Aubert, une fois réveillé,

préféra penser que ce rêve venait du Malin...

 

Et quand, quelques nuits plus tard, le rêve se répéta,

l'évêque Aubert, campant sur ses positions,

redoubla de prières et de jeûnes

pour faire disparaître cette idée désastreuse....

 

L'Archange alors se fâcha :

il apparut une troisième fois à Aubert,

lui réitérant sa demande, en la lui enfonçant dans le crâne,

au sens propre puisque, une fois réveillé,

l'évêque portait sur son os pariétal cette marque en creux

que l'on peut encore constater sur ses reliques.

 

crane-de-st-aubert

 

Aubert comprit alors qu'il fallait s'exécuter.

Il entreprit aussitôt de faire bâtir un petit sanctuaire dédié à Saint Michel.

Des événements providentiels le guidèrent dans sa tâche :

un rond de rosée, un matin de septembre,

lui indiqua la forme de l'oratoire,

un taureau attaché en montra l'emplacement.

Une source fut trouvée, un puits creusé.

Il fallut encore arracher une pierre cultuelle païenne.

.

En 708 environ, Aubert envoya des moines

chercher au sanctuaire du Mont Gargano en Italie,

dédié à saint Michel, des reliques du lieu.

Puis, le 16 octobre 709, l'évêque fit la dédicace de l'église

et y installa un chapitre de douze chanoines.

 

Le Mont Saint-Michel était né.

 

mont-st-michel-aerien.jpg

 

De cette histoire, Frédéric Lenoir a fait un livre (passionnant) :

"La promesse de l'ange"

.

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 11:04

Après avoir hésité, j'ai décidé de ne pas me lancer dans l'analyse du troisième rêve...Non pas que celui-ci manque d'intérêt (bien au contraire), mais parce qu'il m'obligerait à écrire encore trois ou quatre articles sur Descartes...et que j'ai envie de passer à autre chose !

Je vous laisse donc y réfléchir vous-même...

;-)

 

Un moment après il eut un troisième songe, qui n’eut rien de terrible comme les deux premiers.


livres-anciens_21095604.jpg

Dans ce dernier il trouva un livre sur sa table, sans savoir qui l’y avait mis. Il l’ouvrit, et voyant que c’était un Dictionnaire, il en fut ravi dans l’espérance qu’il pourrait lui être fort utile.


Dans le même instant, il se rencontra un autre livre sous sa main, qui ne lui était pas moins nouveau, ne sachant d’où il lui était venu. Il trouva que c’était un recueil des poésies de différents auteurs, intitulé Corpus Poetarum, etc.


Il eut la curiosité d’y vouloir lire quelque chose : et à l’ouverture du livre il tomba sur le vers «Quod vitae sectabor iter ? » [«Quel chemin suivrai-je dans la vie» ?]


Au même moment il aperçut un homme qu’il ne connaissait pas, mais qui lui présenta une pièce de vers, commençant par «Est et Non» (1), et qui la lui vantait comme une pièce excellente. M. Descartes lui dit qu’il savait ce que c’était, et que cette pièce était parmi les «Idylles» d’Ausone qui se trouvait dans le gros Recueil des Poètes qui était sur sa table (2).


ausone.jpg

 

Il voulut la montrer lui-même à cet homme et il se mit à feuilleter le livre dont il se vantait de connaître parfaitement l’ordre et l’économie.

Pendant qu’il cherchait l’endroit, l’homme lui demanda où il avait pris ce livre, et M. Descartes lui répondit qu’il ne pouvait lui dire comment il l’avait eu, mais qu’un moment auparavant il en avait manié encore un autre qui venait de disparaître, sans savoir qui le lui avait apporté, ni qui le lui avait repris. Il n’avait pas achevé, qu’il revit paraître le livre à l’autre bout de la table. Mais il trouva que ce Dictionnaire n’était plus entier comme il l’avait vu la première fois.


Cependant il en vint aux poésies d’Ausone dans le recueil des poètes qu’il feuilletait et ne pouvant trouver la pièce qui commence par «Est et non», il dit à cet homme qu’il en connaissait une du même poète encore plus belle que celle-là, et qu’elle commençait par «Quod vitae sectabor iter ? »

La personne le pria de la lui montrer, et M. Descartes se mettait en devoir de la chercher, lorsqu’il tomba sur divers petits portraits gravés en taille douce : ce qui lui fit dire que ce livre était fort beau, mais qu’il n’était pas de la même impression que celui qu’il connaissait. Il en était là, lorsque les livres et l’homme disparurent, et s’effacèrent de son imagination, sans néanmoins le réveiller.

 

livre-ancien-2.jpg

 

Adrien Baillet - "La vie de Monsieur Descartes"

 

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 11:22

En 1619, Descartes assista à Francfort au couronnement de Ferdinand II d'Autriche et s'installa alors dans une maison  de bourgeois allemand à proximité d'Ulm où, durant tout l'hiver, il traversa une sorte de période d'incubation spirituelle, calfeutré "dans le poêle", c'est-à-dire la chambre chauffée de ses hôtes. C'est à cette époque qu'ont lieu son "illumination", sa grande découverte mathématique et méthodologique, ainsi que le rêve qui lui succède et qui est le thème de notre étude. (MLVF)


descartes-poele.jpg

 

Dans cette situation il se rendormit après un intervalle de près de deux heures dans des pensées diverses sur les biens et les maux de ce monde.


Il lui vint aussitôt un nouveau songe dans lequel il crut  entendre un bruit aigu et éclatant qu'il prit pour un coup de tonnerre. La frayeur qu'il en eut le réveilla sur l'heure même et, ayant ouvert les yeux, il aperçut beaucoup d'étincelles de feu répandues par la chambre.


La chose lui était déjà souvent arrivée en d'autres temps et il ne lui était pas fort extraordinaire en se réveillant au milieu de la nuit d'avoir les yeux assez étincelants pour lui faire entrevoir les objets les plus proches de lui.

Mais en cette dernière occasion, il voulut recourir à des raisons prises de la philosophie et il en tira des conclusions favorables pour son esprit, après avoir observé en ouvrant puis en fermant les yeux alternativement la qualité des espèces qui lui étaient représentées.

Ainsi sa frayeur se dissipa et il se rendormit dans un assez grand calme.


Adrien Baillet "La vie de Monsieur Descartes"

 

Première partie du songe : ICI


Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 10:40

descartes.jpg

 

[M. Descartes] nous apprend que le dixième de novembre mil six cent dix-neuf, s'étant couché tout rempli de son enthousiasme et tout occupé de la pensée d'avoir trouvé ce jour-là les fondements de la science admirable, il eut trois songes consécutifs en une seule nuit, qu'il s'imagina ne pouvoir être venus que d'en haut.


Après s'être endormi, son imagination se sentit frappée de la représentation de quelques fantômes qui se présentèrent à lui, et qui l'épouvantèrent de telle sorte que, croyant marcher par les rues , il était obligé de se renverser sur le côté gauche pour pouvoir avancer au lieu où il voulait aller, parce qu'il sentait une grande faiblesse au côté droit dont il ne pouvait se soutenir.


Étant honteux de marcher de la sorte, il fit un effort pour se redresser, mais il sentit un vent impétueux qui, l'emportant dans une espèce de tourbillon, lui fit faire trois ou quatre tours sur le pied gauche.


Ce ne fut pas encore ce qui l'épouvanta . La difficulté qu'il avait de se traîner faisait qu'il croyait tomber à chaque pas, jusqu'à ce qu'ayant aperçu un collège ouvert sur son chemin, il entra dedans pour y trouver une retraite et un remède à son mal. Il tâcha de gagner l'église du collège où sa première pensée était d'aller faire sa prière, mais s'étant aperçu qu'il avait passé un homme de sa connaissance sans le saluer, il voulut retourner sur ses pas pour lui faire civilité et il fut repoussé avec violence par le vent qui soufflait contre l'église.


Dans le même temps il vit au milieu de la cour du collège une autre personne qui l'appela par son nom en des termes civils et obligeants et lui dit que s'il voulait aller trouver Monsieur N. il avait quelque chose à lui donner . M. Descartes s'imagina que c'était un melon qu'on avait apporté de quelque pays étranger.

Mais ce qui le surprit d'avantage fut de voir que ceux qui se rassemblaient avec cette personne autour de lui pour s'entretenir étaient droits et fermes sur leurs pieds, quoiqu'il fût toujours courbé et chancelant sur le même terrain et que le vent qui avait pensé le renverser plusieurs fois eût beaucoup diminué.


Il se réveilla sur cette imagination et il sentit à l'heure même une douleur effective qui lui fit craindre que ce ne fût l'opération de quelque mauvais génie qui l'aurait voulu séduire.

Aussitôt il se retourna sur le côté droit, car c'était sur le gauche qu'il s'était endormi et qu'il avait eu le songe.

Il fit une prière à Dieu pour demander d'être garanti du mauvais effet de son songe et d'être préservé de tous les malheurs qui pourraient le menacer en punition de ses péchés, qu'il reconnaissait pouvoir être assez griefs pour attirer les foudres du ciel sur sa tête, quoiqu'il eût mené jusques-là une vie assez irréprochable aux yeux des hommes.

.

Adrien Baillet 

"La vie de Monsieur Descartes"

 

P-S : Il ne s'agit là que du premier rêve d'une série de trois... Vous pouvez lire les deux autres  ICI.

Marie-Louise Von Franz en a proposé une interprétation ... dont je vous parlerai dans le prochain article.

 

Descartes3songes

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 22:26

Dans la Bible sont relatés de grands songes qui changent la vie du rêveur ou d'un grand nombre de personnes. C'est le cas, par exemple, du songe de Pharaon (...)

Joseph, onirologue hébreu, l'interpréta (...) et permit ainsi à Pharaon de prévoir, durant sept années de fertilité, la nourriture pour son peuple avant sept années de famine.

 

Ses contemporains ne pensaient certainement pas que ce rêve traduisait les problèmes psychologiques de Pharaon ni qu'il avait fait ce rêve de son propre chef, mais ils considéraient plutôt que les dieux égyptiens lui avaient envoyé un message, même s'il avait fallu le talent du serviteur d'Israël pour le décrypter.

.

Hélène Renard

"Petite méthode pour interpréter soi-même ses rêves"

.


Joseph devant le pharaon (Genèse 41.1-36)

pharaon-1.jpg

 

1 Au bout de 2 ans, le pharaon fit un rêve dans lequel il se tenait près du fleuve.

2 Alors sept vaches belles et grasses sortirent du fleuve et se mirent à brouter dans la prairie.

3 Sept autres vaches laides et maigres sortirent du fleuve après elles et se tinrent à côté d'elles au bord du fleuve.

4 Les vaches laides et maigres mangèrent les sept vaches belles et grasses. Puis le pharaon se réveilla.

vaches-maigres-8-b.gif

5 Il se rendormit et fit un second rêve: sept épis gros et beaux montaient sur une même tige.

6 Sept épis maigres et brûlés par le vent d'est poussèrent après eux.

7 Les épis maigres engloutirent les sept épis gros et pleins. Puis le pharaon se réveilla. Voilà quel était le rêve.

 

epi_maigres_jeu.gif

 

8 Le matin, le pharaon eut l'esprit troublé et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l'Egypte. Il leur raconta ses rêves, mais personne ne put les lui expliquer.

9 Alors le grand responsable des boissons prit la parole et dit au pharaon: «Je vais rappeler aujourd'hui le souvenir de ma faute.

10 Le pharaon s'était irrité contre ses serviteurs, et il m'avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, ainsi que le chef des boulangers.

11 Nous avons tous les deux fait un rêve au cours d'une même nuit, et chacun de nous a reçu une explication en rapport avec le rêve qu'il avait fait.

12 Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, un esclave du chef des gardes. Nous lui avons raconté nos rêves et il nous les a expliqués.

13 Tout s'est produit conformément à l'explication qu'il nous avait donnée: le pharaon m'a rétabli dans mes fonctions et a fait pendre le chef des boulangers.»

14 Le pharaon fit appeler Joseph. On s'empressa de le faire sortir de prison. Il se rasa, changea de vêtements et se rendit vers le pharaon.

15 Le pharaon dit à Joseph: «J'ai fait un rêve. Personne ne peut l'expliquer, et j'ai appris à ton sujet que tu peux expliquer un rêve après l'avoir entendu.»

16 Joseph répondit au pharaon: «Ce n'est pas moi, c'est Dieu qui donnera une réponse favorable au pharaon.»

 

joseph-songe.jpeg

 

17 Le pharaon dit alors à Joseph: «Dans mon rêve, je me tenais sur le bord du fleuve.

18 Alors sept vaches grasses et belles sont sorties du fleuve et se sont mises à brouter dans la prairie.

19 Sept autres vaches sont sorties après elles, maigres, très laides et décharnées; je n'en ai pas vu d'aussi laides dans toute l'Egypte.

20 Les vaches décharnées et laides ont mangé les sept premières vaches qui étaient grasses.

21 Elles les ont englouties dans leur ventre sans qu'on s'aperçoive qu'elles y étaient entrées: leur apparence était aussi laide qu'avant. Puis je me suis réveillé.

22 J'ai vu encore en rêve sept épis pleins et beaux qui montaient sur une même tige.

23 Sept épis vides, maigres, brûlés par le vent d'est, ont poussé après eux.

24 Les épis maigres ont englouti les sept beaux épis. Je l'ai dit aux magiciens, mais personne ne m'a donné l'explication.»

vaches-epis.jpg

 

25 Joseph dit au pharaon: «Ce qu'a rêvé le pharaon correspond à un seul événement. Dieu a révélé au pharaon ce qu'il va faire.

26 Les sept belles vaches sont sept années, et les sept beaux épis aussi: c'est un seul rêve.

27 Les sept vaches décharnées et laides sorties après les premières sont sept années, tout comme les sept épis vides brûlés par le vent d'est. Ce sont sept années de famine.

28 C'est comme je viens de le dire au pharaon, Dieu montre au pharaon ce qu'il va faire:

29 Il y aura sept années de grande abondance dans toute l'Egypte;

30 Sept années de famine les suivront, et l'on oubliera toute cette abondance en Egypte. La famine détruira le pays.

31 Cette famine qui suivra sera si forte qu'on ne s'apercevra plus de l'abondance dans le pays.

32 Si le pharaon a vu le rêve se répéter, c'est que la décision est ferme de la part de Dieu et qu'il la mettra rapidement en oeuvre.

33 Maintenant, que le pharaon choisisse un homme intelligent et sage et qu'il le mette à la tête de l'Egypte.

34 Que le pharaon établisse des commissaires sur le pays pour prélever un cinquième des récoltes de l'Egypte pendant les sept années d'abondance.

35 Qu'ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années à venir, qu'ils amassent, sous l'autorité du pharaon, du blé et des vivres dans les villes et qu'ils en aient la garde.

36 Ces provisions formeront une réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui frapperont l'Egypte, afin que le pays ne soit pas détruit par la famine.»

 

agriculture-egypte.jpg 

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 20:00

 


Yesterday est une chanson des Beatles, composée par Paul McCartney mais créditée Lennon/McCartney. Elle est parue sur l'album Help! le 6 août 1965 au Royaume-Uni. Aux Etats-Unis, elle paraît en single le 13 septembre 1965, avec Act Naturally en face B. Par la suite, elle est incluse sur l'album américain "Yesterday and Today" le 15 juin 1966. 

 

Cette chanson est, d’après le Livre Guinness des records, la chanson la plus reprise de tous les tempsBMI a chiffré le nombre de reprises à 3 000 seulement au xxe siècle. Elle fait aussi partie des titres les plus joués par les radios du monde entier avec 7 000 000 de diffusions à l'antenne.

Yesterday est le premier enregistrement officiel des Beatles à être joué par un seul membre du groupe : Paul McCartney, au chant et à la guitare acoustique, seulement accompagné par un quatuor à cordes. Le résultat diffère tellement des autres œuvres des Beatles que les membres du groupe décident de ne pas sortir la chanson en single dans leur pays.

Mac Cartney

 

Paul McCartney a raconté à maintes reprises qu'il avait rêvé cette chanson, alors qu'il logeait au dernier étage de la maison de la famille Asher - leur fille Jane était alors sa petite amie - au 57, Wimpole Street à Londres, et avait pu s'en souvenir dans sa totalité à son réveil, s'installant directement au piano placé à côté du lit.

"Tout était là, une chanson complète. Je ne pouvais pas y croire !"

 

 

 

melodie-yesterday.gif

Au départ, Paul croit qu'il a non-intentionnellement plagié l'œuvre de quelqu'un d'autre. « Pendant un mois, j'ai demandé à plein de gens de l'industrie de la musique s'ils avaient déjà entendu ma chanson quelque part avant », raconte-t-il. « Finalement, c'était comme remettre un objet perdu à la police. Je me suis dit que si personne ne la réclamait avant un mois, elle m'appartenait ». Il précise aussi :

« Premièrement, j'ai cherché pour la mélodie, et les gens m'ont dit « Non, c'est touchant, et je suis sûr que ça vient de toi ». Ça m'a pris un peu de temps pour me dire que ça venait de moi, mais j'ai finalement pris ma décision ; j'ai dit « OK, c'est moi qui l'ai écrite ! » Il n'y avait pas de paroles. J'ai pris l'habitude de l'appeler Scrambled Eggs ».

 

Après s'être convaincu de ne pas avoir volé la chanson, Paul commence à écrire des paroles. Le « texte de travail », qui est donc intitulé Scrambled Eggs (oeufs brouillés), est couché sur papier en attendant quelque chose de plus approprié, chose que Lennon et McCartney ont l'habitude de faire lors de la composition d'une chanson à cette époque.

Un piano est placé sur le plateau du film Help! début 1965, au cours du tournage, sur lequel Paul s'installe et joue constamment sa nouvelle chanson. Richard Lester, le réalisateur, se lasse de l'entendre continuellement avec ses paroles insensées — « scrambled eggs, oh, my baby how I love your legs » (« œufs brouillés, oh bébé j'aime tellement tes jambes... ») et perd patience, lui disant de finir la chanson faute de quoi il va enlever le piano.

beatles

 

John Lennon déclare plus tard que Yesterday a été long à achever :

« La chanson a traîné pendant des mois et des mois avant que nous ne la terminions enfin. À chaque fois que nous écrivions ensemble des chansons pour une session d'enregistrement, celle-là revenait. On l'avait presque terminée. Paul a écrit presque toute la chanson, mais nous ne trouvions pas de bon titre. Nous l'avons appelée Scrambled Eggs et c'est devenu une blague entre nous. Ensuite on a pensé qu'un titre avec un seul mot pourrait aller, mais on ne trouvait pas le bon mot. Et un matin, Paul s'est réveillé et la chanson avec le titre étaient trouvés, terminés. J'étais triste d'une certaine façon, on avait eu tellement de plaisir avec ce titre. »

 

Paul McCartney raconte que les paroles finales lui sont venues lors d'un voyage au Portugal en mai 1965. Le 27 mai 1965, Paul et sa compagne Jane Asher arrivent à Lisbonne pour se rendre passer des vacances en Algarve, où il emprunte une guitare acoustique à Bruce Welch, leur hôte, guitariste des Shadows pour achever l'écriture de Yesterday.

guitare.jpg

 

Même si McCartney est la seule personne à l'origine de la chanson, le manager des Beatles, Brian Epstein, insiste pour qu'elle soit créditée « Lennon/McCartney ». En effet, au début de leur prodigieuse carrière, les deux compères se sont promis de toujours signer les chansons du label « Lennon/McCartney » quel que soit l'auteur ou le compositeur de la chanson. Par la suite, McCartney essayera de changer les crédits en « Paul McCartney/John Lennon » pour son album Back in the World, l'opération, qui consiste juste à inverser les deux noms, échoue cependant face aux protestations de la veuve de LennonYoko Ono.

 

Dans une interview qu'il donnera indiquant qui a fait quoi entre Paul et lui, John Lennon confirme que cette composition est de Paul seul, « one of his best » (une de ses meilleures), ajoute-t-il. Au plus fort de la querelle les opposant, après la séparation des Beatles, en 1971, une charge de John contre Paul reste fameuse. Il s'agit de la chanson How Do You Sleep? (« Comment dors-tu ? ») dans l'album Imagine où il lâche « The only thing you've done was Yesterday », ce qui peut être traduit à la fois comme « La seule chose que tu aies faite c'était hier » ou « Yesterday est la seule chose que tu aies faite ».

 

Quarante-deux ans plus tard, en octobre 2007, alors qu'il donne un concert à l'Olympia, Paul McCartney insiste encore sur la « chance » qu'il a eue d'avoir fait ce rêve, débouchant sur un des plus gros succès musicaux du xxe siècle.

.

Article Wikipédia

"Yesterday"

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 22:45

Aujourd'hui, j'ai envie de vous proposer, en guise de récréation, un petit "jeu" ...

une sorte d'énigme à résoudre.


Le rêve ci-dessous date du dix-neuvième siècle.

Il a été fait par un grand écrivain qui en a ensuite tiré un roman ultra-connu...


onirique-1.jpg

Trouverez-vous le titre que ce rêve a inspiré ?

Vous avez quelques jours pour y réfléchir...

Je vous donnerai la réponse dans quelques jours !

 

A vous de jouer ...

Je compte sur votre sagacité...


"La fenêtre. C'est cela.

La soubrette à sa fenêtre.

Elle prend le frais. Il fait nuit.

Tout à coup, dans la rue, un gentleman aux cheveux blancs.

Il est attaqué à coups de canne par un homme étrange,

contrefait, presque monstrueux.

Le vieux monsieur est maintenant à terre.

L'autre le frappe encore. Sauvagement.

Il s'acharne. On entend craquer les os....

Ah oui ! Un peu plus tard, la scène de la transformation.

Le breuvage.

La poudre se dissout dans le liquide qui devient vermeil.

L'homme au masque bestial l'avale en grimaçant.

Des convulsions. Une pénible métamorphose.

Il reprend enfin un visage humain..."

 

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 01:03
L'accès à des connaissances, essentielles à nos recherches, nous est maintes fois permis par le songe.
Erich Von Däniken en cite plusieurs exemples sur le plan scientifique.


Le premier qu'il rapporte concerne le physicien danois Niels Bohr, mort en 1962:
"Bohr rêva qu'il était assis sur un Soleil fait de gaz en ignition. Menaçantes, les planètes le frôlaient; elles donnaient l'impression d'être reliées par des fils ténus au Soleil autour duquel elles accomplissaient leur révolution. Soudain, gaz, Soleil et corps célestes se rétractèrent, se figèrent. Réveillé en sursaut, Niels Bohr comprit immédiatement qu'il venait de voir en rêve la structure de l'atome. Cette vision lui valut, en 1922, le prix Nobel de physique."
atome de bohr

Däniken évoque ensuite le cas du scientifique August Kékulé von Stradowitz (1829-1896) qui fut l'un de ceux qui posèrent les bases théoriques de la chimie organique :
"Kékulé, qui avait découvert la quadrivalence du carbone, affirmait qu'il avait vu en rêve la structure hexagonale du benzène, structure apparemment aberrante parce que contraire aux lois naturelles généralement admises. Cette image onirique fut, en fait, à l'origine du développement de la chimie moderne." 

ouroboros (1)

(voir vidéo ici)
.
Laurent Lachance
"Les rêves ne mentent pas"
.
Pour découvrir d'autres exemples de rêves "lucides et créatifs", lire ici.
.

Repost 0
Published by La Licorne - dans Rêves célèbres
commenter cet article