Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 19:11

ventre rond 1

 

Je me rends à la maternité pour accoucher.

Je me dis qu'à mon âge (dans le rêve, j'ai 48 ans,

ce qui n'est pas mon âge exact...en réalité j'ai deux ans de plus),

je vais battre le record de "maturité" pour avoir un bébé !

Mais je suis sereine.

Quand je regarde mon ventre, je vois une boule (une sphère parfaite)

qui se dessine sous la peau et qui fait une bosse très proéminente.

.

Rêve reçu par La Licorne

le 9 mars 2014

.

ventre rond dariusz klimczak 

 

P-S : J'ai fait ce rêve alors que j'étais en train de rédiger

la série d'articles sur le thème des mandalas,

de la quaternité et du Soi...

.

"Image-écho"

(lire les commentaires) :

femme oeuf Kelilan

Auteur : Kelilan

.


Partager cet article
Repost0

commentaires

La Licorne 04/05/2014 21:06

Je reviens un peu sur ce sujet...juste pour dire qu'après ce rêve de "grossesse", j'ai fait deux rêves de bébés !
(logique...!)
Dans le premier, qui date du 21 avril, je ne connaissais pas le sexe du bébé, je l'avais dans les bras et je voyais juste qu'il était très mignon, avec un sourire "craquant"...dans le deuxième (29
avril), c'était une fille et j'en accouchais très facilement et très rapidement.

Amezeg 10/04/2014 00:25

Erratum : " ...ou savent aujourd’hui ENCORE les entendre."
(Bien que, "En or" les entendre ou "en cor" (en cœur) les entendre, soient intéressants à méditer...)

Amezeg 10/04/2014 00:16

« Je ne crois pas qu'historiquement l'hébreu sorti d'Egypte ait beaucoup "élevé" sa conscience par rapport à sa première "patrie" (il a quitté un asservissement, certes, il s'est libéré de
l'exclavage, mais la conscience égyptienne était, sous bien des aspects, plus élevée que ce qui a suivi) et je ne crois pas non plus que l'hébreu ait eu une affinité avec le "Féminin de l'être" (je
crois même que c'est exactement le contraire).
Moïse est, sans contestation possible, à l'origine d'une religion très "patriarcale"...bien plus patriarcale que la religion égyptienne. », dis-tu, La Licorne.

Ce qu’ont tiré les hébreux* de cet enseignement, souvent symbolique, ou ce qu’ont tiré les chrétiens* de l’enseignement du Christ, souvent symbolique lui aussi, ne permet pas de conclure que ces
enseignements ne révélaient pas des réalités psychiques-psychologiques et spirituelles essentielles pour ceux qui savaient autrefois ou savent aujourd’hui enore les entendre.

La Licorne 10/04/2014 01:19



J'aurais peut-être dû commencer par lire ton lien (ce que je n'avais pas fait) avant de répondre...elle précise qu'elle n'est pas dans la "critique historique"...alors oui, si l'on parle
uniquement de "symboles", elle a raison...


(Et j'ai beaucoup apprécié son livre "le féminin de l'être" que j'ai lu plusieurs fois..).



La Licorne 09/04/2014 23:18

Je voudrais ajouter que tout cela trouve pas mal de "sens" en moi, quand on sait qu'il y a juste un an, j'ai passé plusieurs jours à essayer de comprendre, avec son auteur, le sens symbolique de
cette image-là :

http://kelilanbd.canalblog.com/archives/2012/04/05/23937363.html

(dessin d'une femme enceinte d'un...oeuf !)


Et que, rapidement, je l'avais mise en relation avec ce mythe-là :


"Eurynome, la déesse de toute la création, est sortie du chaos et a séparé la mer du ciel. Puis, en dansant nue sur les vagues, elle a créé le vent et l'a frotté dans ses mains pour créer le
serpent Ophion qui lui a fait l'amour. Enceinte, Eurynome a pondu Œuf du Monde, et Ophion s'est enroulé autour de l'oeuf l'a couvé. Cet oeuf a fait naître le cosmos et tout ce qu'il y a dedans.
Eurynome et Ophion se sont établis sur le Mont Olympe, et Ophion s'y est vite proclamé créateur. Fâchée, Eurynome l'a banni au monde des ténèbres. Puis elle a établi les sept planètes, chacune avec
un Titan et une Titanide pour la gouverner. Finalement, le premier homme, Pélasges, est apparu, il a jailli de la terre et a enseigné aux autres à manger les glands, à bâtir des cabanes, et à
fabriquer des vêtements."

(Mythe grec de création du monde)

La Licorne 10/04/2014 10:30



Erratum (aussi) : Ce n'était pas il y a un an, mais début avril 2012, il y a deux ans...j'avais donc 48 ans ! (ce qui est encore plus significatif)



Amezeg 09/04/2014 21:52

« Par chance, certains hommes le voient aussi »

Les hommes prénommés Pascal seraient-ils encouragés par leur nom de baptême à concevoir que les "nœufs" puissent "passer au-dessus" et être épargnés (échapper à l’omelette) ?
D’ après Annick de Souzenelle, Pâque (puis Pâques) viendrait du verbe hébreu "passoah" signifiant "passer au-dessus, épargner".
La Pâque juive qui commémore la sortie d’Égypte des hébreux, évoquerait, si l’on en croit A. de Souzenelle, la possibilité qu’a l’être humain de "monter", de s’élever au-dessus de sa condition
d’esclave :
« Dans cette perspective, "l'Hébreu" symbolisera en nous celui en qui s'ouvre un espace de conscience allant en s'agrandissant par des mutations successives, alors que "l'Egyptien" représentera
celui qui reste bloqué par ses forces d'asservissement intérieur et qui s'oppose à toute montée de conscience. »
Voir ici : http://souzenelle.fr/index.php/15-ouvrages-livres-souzenelle/15-egypte-interieure-ou-dix-plaies-de-ame.html

Je n’oublie pas qu’Annick de Souzenelle nous invite tous, hommes et femmes, à (re) découvrir et à vivre le féminin de l’être... ;-)

La Licorne 09/04/2014 22:54



J'avais évoqué cette étymologie du mot hébreu signifiant "Pâques" dans un billet précédent:


http://grandsreves.over-blog.com/article-passages-initiatiques-mort-et-renaissance-103714531.html


 


Ça veut dire effectivement (avec une cédille, tu as vu,  je fais des progrès !!!!)


"passer" ou «sauter »  par-dessus, ce qui demande des explications :


« A l'origine c'est un mot hébreu pèsah dont la racine semble être la même que le verbe « passer » employé dans l'Exode, lorsque Dieu déclare aux Hébreux :


Je passerai par-dessus vous et le fléau destructeur ne vous atteindra pas.


Si l'anglais traduit Pâques par Easter, la Pâque (juive) se dit Passover


(du verbe to pass over : passer par-dessus)."


Dans la phrase prononcée par Dieu, on retrouve l'idée "d'épargner"...un peuple, de lui épargner un fléau mortel.


La Pâque "chrétienne" ramène aussi à l'idée "d'échapper à la mort" tandis que la Pâque "traditionnelle" fait le lien avec le renouveau du printemps et la vie qui revient dans toute la
nature...(avec la fécondité aussi).


De toute façon, on est dans un passage "mort-renaissance".


 


Mais sur ce point précis, je ne suis pas trop Annick de Souzenelle dans son interprétation d'"élever la conscience".


Je ne crois pas qu'historiquement l'hébreu sorti d'Egypte ait beaucoup "élevé" sa conscience par rapport à sa première "patrie" (il a quitté un asservissement, certes, il s'est libéré de
l'exclavage, mais la conscience égyptienne était, sous bien des aspects, plus élevée que ce qui a suivi) et je ne crois pas non plus que l'hébreu ait eu une affinité avec le "Féminin de l'être"
(je crois même que c'est exactement le contraire).


Moïse est, sans contestation possible, à l'origine d'une religion très "patriarcale"...bien plus patriarcale que la religion égyptienne.


 


Mais cela n'empêche pas que j'apprécie les livres d'Annick de Souzenelle et ce qu'elle dit, en général.


 


Au fait, Amezeg, un "oeuf qui saute par-dessus" me paraît encore plus étrange qu'un "oeuf qui vole" !!!


 


Et je viens de remarquer que j'ai reçu mon rêve le "neuf" mars... :-)