Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 21:43

reve-9.jpg

 

Les rêves ne sont pas des inventions intentionnelles et volontaires,

mais au contraire des phénomènes naturels

et qui ne diffèrent pas de ce qu'ils représentent.

Ils n'illusionnent pas, ne mentent pas, ne déforment ni ne maquillent ;

au contraire, ils annoncent ce qu'ils sont et ce qu'ils pensent.

Ils ne sont agaçants et trompeurs que parce que nous ne les comprenons pas.

Ils n'utilisent aucun artifice pour dissimuler quelque chose;

ils disent ce qui constitue leur contenu à leur façon

et aussi nettement que possible. Nous sommes à même de reconnaître

pour quelle raison ils sont si originaux et si difficiles :

l'expérience montre, en effet, qu'ils s'efforcent toujours d'exprimer

quelque chose que le moi ne sait et ne comprend pas.

.

C-G Jung

.


Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 21:30

Astres

 

Les régions astrales possèdent pour l'homme une séduction considérable

car elles dépassent par leur immensité

 l'habituel et étroit champ de vision de l'humanité.

 Elles lui donnent le vertige

par le nombre incalculable d'étoiles qui la peuplent,

elles-mêmes ressenties comme autant de vivantes entités.

(...)

Jung a pu écrire que l'on peut contempler "la psyché obscure

comme un ciel nocturne constellé d'étoiles,

dont les planètes et les constellations d'étoiles fixes

représentent les archétypes dans toute leur luminosité et leur numinosité.

Le ciel étoilé est bien véritablement le livre ouvert de la projection cosmique,

le reflet des mythologèmes, des archétypes.

Dans cette vision des choses, l'astrologie et l'alchimie,

les deux antiques représentantes

de la psychologie de l'inconscient collectif,

se tendent naturellement la main..."

.

Jacques de la Rocheterie

La symbologie des rêves

.

 

Partager cet article
Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 19:27

1273-etoiles-WallFizz

 

Je ne puis qu'être rempli du plus profond émerveillement

et de la plus grande vénération quand je me tiens en silence

devant les abîmes et les hauteurs de la nature psychique,

monde sans espace qui recèle une abondance incommensurable

d'images entassées et condensées organiquement

depuis les millions d'années que dure l'évolution vivante.

Ma conscience est semblable à un oeil

qui saisit des espaces très lointains,

mais le "non-moi" psychique remplit ces espaces de son non-espace .

Et ces images ne sont pas des ombres pâlies;

ce sont des conditions psychiques dont l'action est puissante,

que nous méconnaissons, mais que nous pouvons

parce que nous les nions, priver de leur puissance.

A côté de cette impression,

je voudrais encore placer la vision d'un ciel étoilé,

car le seul équivalent du monde intérieur, c'est le monde extérieur,

et de même que j'atteins ce monde par le moyen du corps,

c'est par l'intermédiaire de l'âme que j'atteins l'autre.

.

C-G Jung


Partager cet article
Repost0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 14:15

pecheur-a-la-ligne

 

C'est pour nous une question vitale que de nous occuper de l'inconscient.

Il s'agit d'être ou de ne pas être, spirituellement parlant.

Tous les hommes à qui cette expérience est survenue

savent que le trésor repose dans la profondeur des eaux

et ils chercheront à l'en tirer.

Parce qu'ils ne doivent jamais oublier qui ils sont,

ils ne doivent jamais, à aucun prix, perdre leur conscience.

Ils tiendront ainsi solidement leur position sur la terre ;

ils deviendront de la sorte - pour demeurer dans la parabole-

des pêcheurs qui capturent avec des hameçons et des filets

ce qui nage dans l'eau de l'inconscient.

.

C-G Jung

.

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 11:10

Code-inconnu.jpg

 

...le rêve n'est pas plus jungien que freudien ou gestaltiste, etc.

Le rêve est l'irruption d'un inconnu.

 

Il n'est pas préfiguré, prédéterminé, ce n'est pas nous qui le créons,

il s'agit au contraire de nous mettre à son écoute

pour recevoir l'émergence du nouveau

et du renouvellement, dans notre expérience psychique.

(...)

La connaissance scientifique abstraite

est en effet une protection contre l'inconnu

alors que l'âme humaine est cette inconnue

qu'il nous faut recevoir et non quadriller ou coloniser.

 

Pour Jung, toute construction scientifique psychologique ou psychanalytique

est un "mythe" scientifique

qui n'explique en rien le mystère infiniment transcendant de la psyché,

mais peut nous aider provisoirement à l'approcher dans l'expérience.

(...)

 Le symbole est le véhicule de l'alliance entre le conscient et l'inconscient.

C'est très important ce qui se passe à l'intérieur de nous

quand une personne raconte un rêve.

 

C'est parce qu'il y a un inconscient collectif qui traverse les deux personnes

qui travaillent ensemble à l'interpréter,

que le symbole fonctionne aussi par cette relation interprète-rêveur,

dans la rencontre entre deux psychismes personnels.

C'est à travers cette relation d'alliance entre deux personnes

que l'alliance avec l'inconscient peut être véhiculée.

.

"Le sel des rêves"

Pierre Trigano et Agnès Vincent

.

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 20:09

au-delà

 

Carl-Gustav Jung et Marie-Louise Von Franz se sont interrogés sur la "réalité" éventuelle

d'une manifestation post-mortem à travers le rêve.

Aprés avoir admis que les morts puissent se manifester

à travers certains phénomènes parapsychiques

(en admettant aussi qu'on ne puisse le démontrer pour l'instant),

Marie-Louise Von Franz écrit dans "Les Rêves et la Mort" :

.

"Nous nous trouvons dans une situation analogue

lorsque nous devons interpréter des rêves dans lesquels

les morts apparaissent à une personne encore en vie...

Je les interpréterai sur le plan de l'objet,

c'est-à-dire en les expliquant non par des éléments subjectifs tenant au rêveur,

mais comme une manifestation de la survie post mortem d'un défunt."

.

Il faut savoir que M-L Von Franz avait elle-même fait l'expérience d'un rêve

au cours duquel son père décédé lui rendait "visite",

et que Jung, interprétant ce rêve, avait lui aussi admis la réalité objective de cette visite :

le père avait véritablement manifesté sa présence par ce rêve.

.

Hélène Renard

"Les rêves et l'au-delà" p76

.

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 10:38

Sculpture de Folon

Vers le ciel Folon

 

 

Il est important que nous ayons un secret,

et l'intuition de quelque chose d'inconnaissable.

Ce mystère emplit la vie d'une nuance d'impersonnel,

d'un "numinosum".

Qui n'a pas fait l'expérience de cela

a manqué quelque chose d'important.

L'homme doit sentir qu'il vit dans un monde qui,

d'un certain point de vue, est mystérieux,

qu'il s'y passe des choses, dont on peut faire l'expérience

-bien qu'elles demeurent inexplicables-

et non seulement des choses qui se déroulent

dans les limites de l'attendu.

L'inattendu et l'inhabituel font partie de ce monde.

Ce n'est qu'alors que la vie est entière.

.

C-G Jung

.

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 11:34

 

Seul 1

 

Je ne me prévaux d'aucune théorie des rêves;

j'ignore leur provenance.
Je ne suis pas le moins du monde assuré

que ma façon de traiter les rêves mérite le nom de méthode.

Je partage tous les préjugés contre leur interprétation, 

mélange d'incertitude et d'arbitraire.
Mais, d'un autre côté, je sais

que lorsqu'on médite un rêve assez longtemps,

en allant au fond,

lorsqu'on le conserve par devers soi,

l'examinant de temps en temps sous divers aspects,

il s'en dégage en général, toujours, un intérêt certain.

.

C-G Jung

Partager cet article
Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 14:33


jung-details-livre-rouge.jpg

 

Je dois apprendre que l'écume de ma pensée, mes rêves, sont le langage de mon âme.

Je dois les porter dans mon coeur et les bercer dans ma tête, comme les paroles de l'être le plus cher.


Les rêves sont les paroles qui guident l'âme.

Comment donc pourrais-je ne pas aimer mes rêves et ne pas faire de leurs mystérieuses images l'objet de mes réflexions quotidiennes ?


Tu penses que le rêve est stupide et laid.

Qu'est-ce qui est beau ? Qu'est-ce qui est laid ? Qu'est-ce qui est intelligent ? Qu'est-ce qui est stupide ?

 

L'esprit de ce temps est ta mesure. L'esprit des profondeurs, pourtant, le dépasse aux deux bouts.


Seul l'esprit de ce temps connaît la différence entre le grand et le petit. Cette différence est cependant caduque comme l'esprit qui la reconnaît.

 

L'esprit des profondeurs m'a même appris à considérer mes actions et mes décisions comme dépendantes des rêves. Les rêves préparent la vie et ils te déterminent sans que tu comprennes leur langage.


On aimerait apprendre ce langage, mais qui est capable de l'enseigner et de l'apprendre ? Car l'érudition seule ne suffit pas; il existe un savoir du coeur qui donne de plus profondes explications.


Le savoir du coeur ne se trouve dans aucun livre et dans la bouche d'aucun professeur, mais il grandit en toi comme la graine verte sort de la terre noire.

 

L'érudition fait partie de l'esprit de ce temps, mais cet esprit ne saisit aucunement le rêve, car l'âme est partout où le savoir érudit n'est pas.

.

C-G Jung "Le livre rouge"  p 233

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 15:54

Sculpture de Folon

Folon 4

 

Le rêve, quand il passe sur le plan collectif,

s'épanouit alors sur un horizon plus large

et relève de couches plus profondes du psychisme.

Un destin individuel, humain, trop humain,

se trouve élargi aux proportions

d'un problème mythologique et d'une description mythique.


La mythologie de l'inconscient collectif

est caractérisée par une sorte d'écoulement,

qui fait naturellement jaillir

un thème nouveau d'un motif finissant.

Nulle part  nous n'y rencontrons de stagnation,

mais toutes les situations difficiles y parviennent à leur sommet,

se dénouent et engendrent des situations nouvelles.


Ainsi s'y déroule la mélodie infinie de la vie,

telle une onde salvatrice

dans laquelle on se voit momentanément plongé.

Si l'on s'abandonne un temps à ce flot souverain,

on ne manquera pas d'en sortir avec une attitude rectifiée,

ce qui aide à guérir le mal moral dont on souffre.

.

C-G Jung

.


Partager cet article
Repost0