Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 11:52

pyramides de Gizeh

 

Voici un rêve marquant que j'ai fait cette nuit. 

J'ai eu la sensation qu'il était très réel...

 

Je rêvais que je visitais une ville inconnue avec des amis...

 

(dont je me souviens plus, mais à un moment donné,

une référence à une enseignante de mon école à été faite ,

donc je conclus que ça devait être mes camarades de promotion),


...et d'un coup, en montant des escaliers,

on est arrivés sur un promontoire et là on a aperçu des pyramides,

une amie s'est exclamée : "Oh ! Ce sont les pyramides de Gizeh !! "

Et là je me dis: "Ah ! Nous sommes donc au Caire en fait !! "

 

(Je viens de vérifier et ce sont vraiment celles de Gizeh

qui sont aux portes de la ville.

Eveillée, je n'aurais pas été aussi sûre de moi !!

Ça devait être entassé quelque part dans mon inconscient...

Je précise que je n'ai pas vu de documentaires sur l'Egypte récemment.)


 Quartier des Pyramides, Champs-sur-Marne, France

 

Donc là je prends mon téléphone et je commence à prendre des photos,

il y avait des touristes partout qui me gênaient.


La pyramide de Khéops est sur la droite,

grande, et abîmée par le temps, au milieu du désert.

Je vois sur la gauche un alignement de 3 petites pyramides,

mais il s'agit d'un monument récent, contemporain,

qui me rappelle un peu le champ de Mars à Paris.

 

champ-de-mars.JPG

 

A un moment une femme s'exclame "Ma valise ! On m'a volé ma valise !! "

Je me retourne et je vois avec angoisse qu'on me l'a aussi volée

(ou que je l'ai perdue?) et je cours partout pour la retrouver en pleurant...

Je pensais au contenu et tout ce dont je devrais me passer à présent...

.

Rêve reçu par Magali

le 12 août 2014

.

 

 valise

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Licorne - dans Grands rêves
commenter cet article

commentaires

Amezeg 11/09/2014 15:13

« ......... mais je ne vois pas d'indice, dans le rêve, permettant d'aller dans ce sens... »

C’est vrai, la Licorne, mais pour une fois, même sans indice figurant dans le rêve, je me permets, avec les réserves de prudence nécessaires, de soumettre une petite intuition personnelle à
l’appréciation et au bon jugement de la rêveuse.

L’intuition n’est-elle pas parfois, elle aussi, « en rapport avec le Soi » ? :-)

La Licorne 11/09/2014 15:20



Oh, que si !


Tu as tout à fait le droit de nous faire part de tes intuitions...


elles sont même les bienvenues...



Amezeg 11/09/2014 14:27

La reconnaissance du Soi et la la réalisation de Soi passent aussi bien souvent par l’engagement dans une relation avec une personne de l’autre sexe, une relation avec notre complémentaire incarné.
Ainsi, bien que les études " extérieures" de la rêveuse soient depuis longtemps achevées et qu’elle ait peut-être un parcours de vie riche d’expérience dans ce domaine, il se pourrait que ce rêve
l’invite à "réétudier" la possibilité d’aller davantage vers Soi en accueillant le renouveau qui, à un tournant de sa vie, peut se présenter sous les traits d’une rencontre (qu’elle aurait
peut-être déjà faite avant de recevoir ce rêve des pyramides)...
Ceci n’est qu’une piste à envisager, une petite intuition de ma part qui demande à être soumise à l’appréciation et au bon sens perspicace de la rêveuse elle-même.

La Licorne 11/09/2014 14:49



C'est loin d'être impossible, Amezeg, mais je ne vois pas d'indice, dans le rêve,


permettant d'aller dans ce sens...


Le "renouveau" peut prendre bien des formes...


Le "rêve-écho" des "lumières pyramidales" évoque plutôt


une sorte d'"illumination intérieure"...en rapport avec le Soi, 


avec des "flashs" de compréhension...



Amezeg 08/09/2014 10:54

« J'ai fini les études et trouvé ma voie depuis longtemps :) », dites-vous Magali.

Le rêve vous montre revenue d’une certaine façon à la situation d’étudiante puisque vous êtes en compagnie de vos camarades de promotion et qu’il est fait allusion à l’une de vos enseignantes*
d’autrefois. L’enseignement va porter désormais sur "le secret des pyramides" qu’il vous faut découvrir - ou redécouvrir - et fixer (les photos).

Il s’agit donc peut-être d’un nouveau cycle d’apprentissage de ces choses-là, d’une nouvelle entrée dans la quête intérieure, ce que montrerait bien le contraste entre les vieilles pyramides sur
fond de désert et les pyramides alignées sur l’allée verte du Champ de Mars. Le vert évoque, comme l’a souligné La Licorne, la croissance ; et mars est le mois du retour du printemps. Tout cela
suggère donc une renaissance du processus de croissance intérieure associé à une nouvelle approche plus engagée, moins "touristique", de la réalité du Soi/Pyramide.

En passant, on peut noter que, sous la révolution, «Le Champ-de-Mars prit le nom de Champ-de-la-Fédération puis celui de Champ-de-la-Réunion » (Wikipedia). Cette Réunion peut nous rappeler l’union
des opposés, conscient et inconscient ; la ré-union consciente du moi et du Soi qui est ce vers quoi tend l’Œuvre alchimique.
Les trois petites pyramides du Champ de Mars nous ramènent de la lointaine Égypte vers notre domaine de vie proche et quotidien (la France, Paris...?) et peuvent ainsi suggérer qu’il s’agit de
"vivre les pyramides" ici et maintenant, de les intégrer à notre quotidien, de "les faire descendre" dans la terre de notre incarnation vécue quotidienne et ordinaire. Ainsi, les TROIS petites
pyramides, peuvent évoquer l’association corps-âme-esprit, trois aspects qu’il ne faut pas séparer mais unir.

Magali, si vous souhaitez m’écrire, La Licorne peut vous communiquer mon adresse e-mail.Vous êtes la bienvenue :-)

Amezeg

* Le nom ou prénom de cette enseignante pourrait être révélateur (ou tel ou tel trait de sa personnalité, etc.)

La Licorne 08/09/2014 18:30



Passionnant, tout ça...


J'ajoute juste un lien


(intéressant pour explorer le sens profond du symbole de la pyramide) :


http://users.skynet.be/lotus/intro/intro-fr.htm 



magali 07/09/2014 21:26

Le champ de mars est une longue allée verte, et je voyais ces pyramides alignées sur une longue allée verte, ce qui contrastait avec le désert et les vieilles pyramides à côté.

Je vais réfléchir a votre analyse Amezeg, déjà je dois préciser que mes études sont en fait finies et que c'était une formation professionnelle. J'ai fini les études et trouvé ma voie depuis
longtemps :)
Mais je donnerai plus détails par mail et j'autorise volontiers la Licorne de lui transmettre mon mail :)
Bonne soirée!

La Licorne 07/09/2014 22:43



Merci Magali, de ces précisions, je comprends mieux...


Intéressant le fait qu'il y ait une longue allée "verte" près des jeunes pyramides...


sans doute est-ce un signe de vitalité et de croissance...



Amezeg 07/09/2014 18:57

Pour moi aussi, La Licorne, le Caire évoquait l’instant, et c’est à cet instant irremplaçable, au Kairos, que je je songeais en parlant de "l’escalier du Caire", sans l’avoir développé plus
longuement.
Or il nous faut envisager la possibilité que l’instant banal, le temps ordinaire associé à Chronos, recèle aussi en lui – ou "cache" en lui – l’instant extraordinaire, le Kairos ; et qu’une qualité
d’attention nouvelle que nous portons à la vie, à l’ordinaire des jours, à la banalité quotidienne, et aussi aux rêves qui nous paraissent parfois insignifiants, etc. , nous permet de gravir les
degrés de l’escalier de l’instant qui nous font passer du niveau personnel au niveau transpersonnel *, de la vision du moi limité à la vision et reconnaissance du Soi.
Trouver Kairos dans Chronos ne s’apprend pas dans les écoles ("du monde") qui s’attachent essentiellement, si ce n’est uniquement, à développer notre bagage "personnel". Ces écoles-là nous ligotent
à Chronos et ce lourd bagage peut nous empêcher de gravir "l’escalier du Caire" ou nous le faire aborder dans un état d’esprit "touristique" qui n’est pas celui qui convient. Ce risque semble être
indiqué par le rêve comme ce dont il faut se méfier et/ou se défaire.

* Ce qui ne signifie pas que le moi doit disparaître, bien entendu !! Mais il doit se subordonner au Soi et le servir de son mieux.

La Licorne 07/09/2014 22:42



Peut-être convient-il de passer de l'attitude du "touriste" à celle du "pélerin"


(qui reconnaît le caractère sacré du chemin qu'il parcourt...et de ce qu'il croise...).