Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 12:40
phoenix04
Je marche sur une plage en pente, mélange de sable et de petits cailloux.
Du côté gauche, que je longe, il y a un haut mur et cela tout le long du rêve...
ça n'est pas facile de marcher sur cette plage en pente (douce mais quand même...)
avec ces petits cailloux...aussi je glisse et en glissant,
je dérange un grand oiseau de mer rayonnant de lumière qui médite.
Une voix à l'intérieur de ma tête me "gronde" :
il ne faut pas déranger l'oiseau car de sa méditation dépend l'avenir du monde !

Plus loin, je m'enfonce dans l'eau et sous la surface, je découvre une autre civilisation.
Je suis effarée de voir qu'ils ont le métro
car qui dit métro dit force "incontrôlable", "surpuissante" (nucléaire ?).

Dans cette civilisation, ceux qui suivent l'ordre établi ont les cheveux verts,
les "rebelles" sont obligés de porter un masque noir
et puis il y a les "intermédiaires", ceux dont on ne sait pas quoi faire
et dont apparemment...je fais partie !
.
Rêve reçu par Mingingi
.
Pas-dans-le-sable.jpg
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Rassure-toi, je ne te voyais pas du tout comme une pro-nucléaire, La Licorne ! :D)
Je sais également que le rayonnement nucléaire peut quelquefois évoquer, dans un rêve, quelque chose de très positif (j ‘ai lu « Péril nucléaire et transformation de l’homme »).
Je crois cependant que dans ce rêve-ci c’est l’aspect potentiellement dangereux du nucléaire qui est souligné. La méditation de l’oiseau de lumière, c’est à dire de l’oiseau de conscience, semble
veiller à assurer l’équilibre entre le réseau souterrain très dense, très chargé d’énergies circulantes, et le monde émergé de la plage et de la terre. La nature à ses secrets qu’il ne faut pas
tenter de pénétrer, le mur qui ferme l’accès au côté gauche de la plage et de la mer (puisqu’il descend dans la mer) peut nous rappeler qu’il est sage de ne pas poser certaines questions à Baba
Yaga et de ne pas intervenir dans ses opérations. L’oiseau de lumière y suffit. Ne le dérangeons pas, il veillera à ce que ces énergies du noyau ne débordent pas et à ce qu’elles ne produisent pas
d’effet désastreux. Bien des scientifiques et des décideurs politiques (entre autres) devraient, je crois, écouter la leçon de ce rêve. L’avenir du monde face au péril nucléaire dépend du maintien
d’une lumière de conscience suffisante, il ne faut pas bousculer le mur de protection des secrets de la nature (dont les rêves font d’ailleurs sans doute partie, c’est pourquoi, certaines
techniques volontaires et très interventionnistes de rêve lucide, par exemple, me semblent dangereuses).
Répondre
L


Concernant certaines techniques de rêve lucide...je suis tout à fait de ton avis, Amezeg...c'est dangereux. J'ai cité
Castaneda parce que j'ai des raisons de croire que cette citation est  très "juste", mais je n'ai pas dit qu'il fallait l'imiter...inconsidérément.


Pour le rêve, j'hésite encore...car en fait, Mingingi parle d'une énergie surpuissante mais elle n'affirme pas qu'il s'agit
de l'énergie nucléaire, elle se pose juste la question...il s'agit d'une énergie "aussi" puissante que le nucléaire...
Mais, comme elle est "atterrée", il est probable que cela représente une menace...
Comment faut-il comprendre cela alors ?
Au début, j'ai pensé "réseau secret" de gens qui jouent avec une puissance qui les dépasse...C'était ça ma première
idée.


Ce que tu dis me paraît juste (énergies souterraines circulantes)...mais trop "vague" !...


D'autre part, je ne crois pas qu'il ne faut jamais "toucher" aux secrets de la nature...je crois qu'on a le droit de
chercher, mais quand on le fait dans de "bonnes intentions" et non dans un but  de pouvoir...quand on respecte un certain "équilibre" aussi...ce qui n'est pas du tout le cas actuellement,
j'en conviens ! D'où le danger...


La nature veut bien montrer ses secrets... mais seulement  à celui qui ne tente pas de se les approprier ou de
 les "voler"...









A
Ni l’oiseau qui rêve, en effet. La nature trouve ses propres équilibres, au dehors comme en nous, jusqu’au cœur de l’atome, jusqu’au noyau. La main brouillonne de l’homme ferait bien souvent mieux
de ne pas s’en mêler, de ne pas y toucher. Ce rêve le rappelle de la même façon que les accidents nucléaires de Fukushima et d’ailleurs nous l’ont montré. La nature est belle et pleine
d’enseignement de sagesse pour qui sait ne pas bousculer violemment les subtils équilibres qu’elle sait trouver et pour qui sait paisiblement en prendre « de la graine ».
Ne dérangeons pas la méditation du Grand oiseau de la Nature, ni au dehors, ni au dedans, La Licorne, car l’équilibre profond (métro/nucléaire) en dépend, dit ce rêve très sage. :-)
Répondre
L


Je suis contente que tu fasses ce commentaire, Amezeg...car je me rends compte que ce que j'ai écrit peut prêter à confusion
: en fait, je ne suis pas du tout pro-nucléaire, je suis même tout à fait contre...et très très consciente des dangers que l'utilisation de cette énergie fait courir à la planète (les hommes ne
sont pas assez "mûrs" psychiquement pour contrôler une telle puissance).

Mais je pense que dans ce rêve l'énergie nucléaire est l'image utilisée pour évoquer une autre énergie, très puissante
aussi, qui est l'énergie "cosmique" en quelque sorte...

Je vois que tu vois ce rêve autrement que moi, Amezeg...peux-tu nous en dire plus ? (oiseau, métro...)

...je n'ai pas la prétention d'en avoir trouvé le sens définitif...ma première impression était en fait proche de la
tienne...puis j'ai changé d'avis !



A
Il vaut parfois mieux ne pas réveiller le chat qui dort.
Répondre
L


...ni l'oiseau qui rêve ? 



M
D'abord merci à tous pour l'intérêt que vous portez à ce rêve, je n'ai pas l'habitude d'analyser à ce point mes rêves je dirais que j'ai plutôt un rapport "poétique" aux rêves aussi je suis
émerveillée et intriguée par la richesse de tous ces commentaires. Le mur est à ma gauche (je le longe) et il descend sous l'eau dans la deuxième partie du rêve quand à l'oiseau il est posé sur la
plage c'est pour ça que je le dérange en glissant... voilà j'espère avoir répondu à vos questions !
Répondre
L


Merci Mingingi...ton rêve est plus long et plus compliqué que les précédents...dans un cas comme ça, les détails comptent beaucoup ! Il est important de décrire la scène le plus précisément
possible...


 



A
Bonsoir ou bonjour,

« Je marche sur une plage en pente, mélange de sable et de petits cailloux.
Du côté gauche, que je longe, il y a un haut mur et cela tout le long du rêve. »

Je ne comprends pas bien comment est placé le mur par rapport à la plage. Est-il perpendiculaire à la pente qui descend vers l’eau ou est-il au contraire dans le sens de la pente ? Que désigne le
côté gauche ? Est la gauche de la plage ou la gauche de quoi ? J’ai du mal à me représenter tout cela dans l’espace ? Le mur descend-il dans la mer également ou longe-t-il le bord de l’eau, etc.
?
Je suppose que l’oiseau s’est posé quelque part sur la grève et n’est pas en vol. (?)

Pourriez-vous m'éclairer un peu...? Merci :-)

Amezeg
Répondre