Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 12:50

      mer-ou-montagne

 

Elles me visitent la nuit,

sans que je le cherche ou le veuille,

douces bêtes venues des mondes incertains.

Silencieuses, elles franchissent l'invisible frontière de mes rêves. 

Bestiaire nocturne, messager des eaux profondes,

porteur de paroles que je sais sans les connaître.

 

Enfant  j'étais puissance et je touchais le ciel,

enfant  j'étais clarté et j'éprouvais la nuit. 

 J'avais les maîtres mots qui commandent aux ombres,

ceux qui font naître au jour les mystères du monde.

 

Qui grandit, oublie…je le savais bien sûr.

Mais j'ignorais que de cette perte, on ne se remet pas. 

Ou bien alors faut-il attendre que par pitié et charité,

ces passagers de la nuit habillés de songes,

viennent me rappeler mon royaume perdu.

.

Anne

"On dit que les orchidées"

.

Partager cet article
Repost0

commentaires