Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 14:25

le-souffle-de-la-vie    

 

(...) la représentation que l'homme se fait de sa personne

repose d'ordinaire sur la conscience d'un moi

qui s'imagine être indépendant

  et  identique à lui-même.

 

Cette certitude imaginaire interrompt en lui

le souffle de la vie qui, tels l'inspir et l'expir,

crée les formes pour ensuite les dissoudre

dans le rythme éternel du processus naissance-vie-mort.

.

 

fractals015

 

 

L'éveil de la conscience à l'être essentiel

n'est pas "quelque chose"

qui peut tenir dans une définition facile

qu'il conviendrait de lire ,

d'entendre ou d'imaginer pour la faire sienne.

 

L'être essentiel se vit

comme une sensation viscérale

d'être établi au centre de soi-même,

transcendant toutes les valeurs conventionnelles

pour sentir directement

que "ce qui est" de toute évidence,

c'est l'état de reliance au tout.


.

Dominique Casterman

"La conjonction des savoirs"

.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Amezeg 15/03/2014 23:39

Certains reprochent à Jung de n’être qu’un psychologue et non pas un maître spirituel, d’autres lui reprochent de n’être qu’un mystique et non pas un digne et pur psychologue très étroitement
rationaliste...

Pour ma part, ces réflexions de Dominique Casterman me rappellent aussitôt les lignes de conclusion de " Ma vie " dans lesquelles Jung exprime son sentiment de parenté avec toutes les choses et
avec l’éternel dans l’homme, ainsi que son incertitude au sujet de "lui-même" :
« Quand Lao-tseu dit : « Tous les êtres sont clairs, moi seul suis trouble », il exprime ce que je ressens dans mon âge avancé. Lao-tseu est l'exemple d'un homme d'une sagesse supérieure qui a vu
et fait l'expérience de la valeur et de la non-valeur, et qui, à la fin de sa vie, souhaite s'en retourner dans son être propre, dans le sens éternel inconnaissable.
L'archétype de l'homme âgé qui a suffisamment contemplé la vie est éternellement vrai. A tous les niveaux de l'intelligence, ce type apparaît et est identique à lui-même, qu'il s'agisse d'un vieux
paysan ou d'un grand philosophe comme Lao-tseu. Ainsi, l'âge avancé est... une limitation, un rétrécissement. Et pourtant, il est tant de choses qui m'emplissent : les plantes, les animaux, les
nuages, le jour et la nuit, et l'éternel dans l'homme. Plus je suis devenu incertain au sujet de moi-même, plus a crû en moi un sentiment de parenté avec les choses. Oui, c'est comme si cette
étrangeté qui m'avait si longtemps séparé du monde avait maintenant pris place dans mon monde intérieur, me révélant à moi-même une dimension inconnue et inattendue de moi-même. » C.G.Jung, "Ma
vie", Éditions Gallimard.

Amezeg

La Licorne 16/03/2014 12:14



Merci pour ce passage, Amezeg, qui, effectivement, résonne bien avec celui de Casterman :


 


Jung y décrit l'état de "non-séparation" dans lequel il se trouve à la fin de sa vie...quand il échappe au sentiment de l'ego (le "faux moi", celui qui est verrouillé, enfermé sur lui-même) et
qu'il se ressent plutôt comme une "partie du Tout" relié à tout et à tous, à tout ce qui est...


 


Il est alors proche de son "être propre", ce qui correspond  à l'"être essentiel" évoqué par Dominique Casterman (et aussi K-G Dürckheim). On pourrait également dire aussi le "Soi" ou le
"Moi supérieur"...ou l'Atman...cela ne change pas grand-chose, ce qui compte, c'est l'idée "derrière le mot", c'est-à-dire qu'on parle de l'"être véritable", qui échappe à l'ego et le dépasse
infiniment.


 


Pour moi, Jung est celui qui a perçu, de façon juste, la partie "trans-personnelle" (ou spirituelle) de l'être humain, là où Freud voyait avant tout du "pré-personnel"(pulsions).


 


Il me semble que la question "Est-il un psychologue ou est-il un mystique ?"... n'a plus lieu d'être si l'on admet que science et spiritualité sont deux chemins apparemment différents mais qui
tendent vers le même but (lointain) : la connaissance de l'uni-vers (Unus Mundus).


 


Le "fond" du livre de Casterman consiste justement à explorer la "conjonction des savoirs", c'est-à-dire la conjonction entre "science", "psychologie jungienne" et "grandes traditions
spirituelles".


 


Bon dimanche !