Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : GRANDS REVES
  • GRANDS REVES
  • : Ce blog se veut un lieu où partager au sujet des rêves et plus particulièrement des "grands rêves"... il se propose de recueillir ces derniers, d'en faire la collecte...Pour déposer un rêve, cliquez sur "contact" ci-dessous ou envoyez-le à undeuxtrois4@orange.fr Merci. ATTENTION : LE BLOG A DEMENAGE EN 2015
  • Contact

Profil

  • La Licorne
  • Autre blog (photos et citations) :
www.fabulo.blogspot.com
  • Autre blog (photos et citations) : www.fabulo.blogspot.com

Quelques précisions

Se pencher sur les "grands rêves"...drôle d'idée ? Pour quoi faire ? Pour se vanter d'avoir eu un rêve exceptionnel ? Non...surtout pas.

Mais plutôt pour retrouver parmi nous, gens soi-disant "civilisés" du 21 ème siècle, un peu de cette sagesse ancienne qui consiste à ne pas garder pour soi ce qui nous est "tombé du ciel" (ou du Soi)...

Chaque matin, les amérindiens commençaient leur journée en se racontant leurs rêves de la nuit...et ils avaient sans doute bien raison. Ils en tiraient de grands enseignements pour leur vie.

On dit qu'un rêve non recueilli, non interprété, est comme une lettre qu'on a reçue et qu'on n'a pas ouverte...Ouvrons donc ensemble notre "courrier" des profondeurs...et partageons les nouvelles !

Recherche

L'or des rêves

DSCF3866

Souviens-toi de tes rêves,

observe-les comme un territoire inconnu

car ils viennent des profondeurs de toi-même,

porteurs d'un conseil, d'un message

ou d'un avertissement.

.

Les rêves spirituels se distinguent

des rêves ordinaires

par l'intensité de leurs couleurs

et la force de l'émotion,

comme l'or se distingue du métal vulgaire.

Ils viennent dans un esprit

capable d'émerveillement,

qui regarde à l'intérieur de lui-même.

.

Sers-toi des rêves pour guérir, aimer

ou soulager ceux qui souffrent.

.

Sagesse amérindienne

.

Archives

Visiteurs

Carte

Map

 

Blogs Ou Sites À Visiter

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 19:50

Troisième partie : "Le rêve, guide intérieur"

 

Dans cet état mental particulier que les mystiques de l'Orient ont appelé "illumination", il se produit une curieuse série de phénomènes : nos "cerveaux" multiples se convertissent en un seul cerveau.

 

cerveau-femme-activite

 

Le néocortex (dont relève la pensée intellectuelle), le système limbique et le thalamus (dont relèvent les sentiments et émotions) et le bulbe rachidien (partie intuitive-inconsciente) parviennent à un mode de communication intercellulaire qui n'existait pas auparavant, bien qu'ayant toujours été possible.

 

illumination-2.jpg

 

L'illumination est le stade le plus haut de la conscience ; il se caractérise par une profonde paix avec les autres, par l'harmonie avec le monde et par la compréhension de l'Univers : ce qu'on appelle la "Conscience cosmique".

L'être s'intègre à l'Esprit universel. Il devient alors désintéressé, l'ego semble une illusion et son jeu se termine.

 

Qu'est-ce qui limite notre conscience ? Notre mental, notre peur, notre propre obscurité.

Ceux qui étudient la perception humaine ont appris que nos sens étaient aveugles de multiples façons ; phénomène qu'on a appelé "répression sensorielle" et qu'on trouve également chez les animaux, servant à s'adapter et à survivre dans le milieu ambiant. De là vient la sélection des données sensorielles arrivant à notre mental qui admet certaines choses, en filtre d'autres et ignore consciemment ou inconsciemment les autres.

Cette conscience restrictive est nécessaire à l'évolution de la race et à la survie à certains moments. Actuellement elle n'est plus nécessaire et on suppose, au contraire, que c'est la cause principale de notre acheminement vers l'extinction puisqu' elle nous empêche de voir des choses et des faits que nous devons reconnaître pour changer et nous transmuter.

 

Les peuples de l'Antiquité comparaient le sommeil à la mort et l'appelaient son petit frère.

Pour eux, le jour et la nuit reflétaient en petit le grand cycle de la vie et de la mort et celui, plus grand encore, de la Création ou de la manifestation de l'Esprit dans la matière et de sa réabsorption dans le Principe Premier.

 

 astral.jpg

 

Bien que, selon les traditions ésotériques, il se produise une profonde activité astrale durant le sommeil, il se peut qu'on ne se souvienne de rien de ce que l'on a vécu au réveil, ou de très peu, et qu'on ne sache pas d'où l'on a extrait la solution à ses problèmes ou l'inspiration reçue.

 

Dans le plan astral, on est capable de se souvenir de ses expériences de veille, mais dans le plan physique, la majorité des gens ne sont pas capables de se rappeler ce qu'ils ont vécu dans l'astral . Cela semble dû au fait que le lien entre le corps physique, le cerveau et le véhicule astral n'est pas bien forgé ou travaillé. Ce "pont éthérique" est faible et se rompt quand le mental essaie de "poser le pied physique" dessus ; ce qui fait que plus l'on s'efforce de se souvenir et plus l'on oublie ce qu'on a vécu.

 

Dans les temples de l'Antiquité qui donnaient une formation initiatique, on recommandait au disciple de s'exercer à faire passer sa conscience d'un plan à l'autre. Il devait aussi apprendre à se réveiller quand il rêvait, non pour ne pas rêver, mais pour démontrer l'empire qu'il avait sur lui-même.

 

Il était nécessaire de dominer le mental et l'émotionnel pour ne pas être un pantin aux mains des forces astrales. Avant qu'il n'ouvre les yeux sur le plan astral, on demandait au disciple une grande pureté et une moralité bien établie, ainsi que du bon sens pour ne pas sombrer dans la folie.

 

"Je suis un Dieu et je l'avais oublié", s'exclamait  Platon il y a plus de deux mille ans.

Triste condition que celle de l'homme qui, immortel, se perçoit comme mortel et vit, abusé et miné, d'ombres qui dévorent son existence, sans oser prendre la liberté de crever la fausse porte de papier qui le limite.

 

A l'intérieur de nous il y a une lumière, la conscience, qui peut nous guider  hors de la caverne des erreurs où nous vivons et nous débattons, prenant des ombres chinoises pour la réalité. 

 

caverne de Platon

 

Le travail d'illumination de notre conscience consiste, d'une certaine façon, à assimiler la partie sombre, à la connaître, à l'accepter et à la transmuter. Traverser les "mers intérieures","descendre aux enfers", aux "sous-mondes".

Mourir en tant que vieille personnalité et renaître en tant qu'homme nouveau, passer par mille épreuves et difficultés qui développent nos potentialités et les confirment.

Transformer le dragon en oiseau capable de voler dans les cieux les plus hauts.

Renaître de ses cendres en Esprit conscient de son immortalité. 

 

A travers le sommeil comme la mort, nous traversons le pont existant entre le matériel concret et le spirituel subtil. Toutes les nuits, on meurt un peu et on renaît aussi, comme après la mort qui ouvre passage peut-être à une nouvelle vie. On pourrait et on devrait profiter de ce voyage pour prendre conscience de sa propre continuité au-delà de la séparation d'avec le corps et apprendre à se connaître en entier.

Vaincre la mort, l'inconscience.

 

renaissance

 

S'éveiller, vivre ! Pouvoir être maître et seigneur de soi-même.

Servir avec efficacité le plan divin de l'Evolution, pour atteindre ainsi l'Unité, le Bien Suprême.

 

D'après Dolorès VILLEGAS

Revue Acropolis, numéro 130

Traduit de l'espagnol par Nicole Lévy

 

(1) écriture simplifiée des anciens Egyptiens

Partager cet article

Repost 0
Published by La Licorne - dans Tradition - Initiation
commenter cet article

commentaires